recette d'octobre: pâte de coing

Publié le 10 Octobre 2013

Le mois d'octobre peut paraître parfois un peu déprimant - selon qu'il vente, qu'il neige, qu'il pleuve, qu'il brouillarde ou le tout à la fois. Mais après la profusion fruitière de l'été arrive celle de l'automne (et ça c'est réconfortant!) - venez à moi raisins, pommes, poires, courges, noix, ... coings!

Profitez d'un week-end pluvieux pour vous préparer une gourmandise qui vous réchauffera le coeur (et l'index glycémique, hum) pendant les nombreux mois d'hiver: j'ai nommé la pâte de coing.

 

Note: si vous n'avez que peu confiance en vos compétences pâtissières, vous pouvez vous reporter à une version pour les nuls plus complète de la marche à suivre ici.

 

 

INGREDIENTS

  • 1kg de coings
  • 800g de sucre (de préférence non raffiné, c'est tellement meilleur)
  • et si ça vous tente, quelques épices: clou de girofle en poudre, cannelle, ... (quantité selon votre goût)

 

 

REALISATION

  • edit: avant toute chose, brosser les coings pour enlever les peluches
  • et non, ne pas les peler ni rien: simplement les attendrir entiers à la marmite à pression quelques minutes
  • laisser refroidir dans un récipient rempli d'eau froide et réduire en purée (usage d'un appareil électrique recommandé)
  • dans une/plusieurs casseroles/bassines à confiture, faites chauffer sucre et fruit en remuant sans cesse
  • n'arrêtez pas de remuer, pendant 30 à 60 minutes; vous saurez que c'est cuit quand le mélange aura pris une belle couleur ambrée et passé avec succès le test de la soucoupe
  • ajoutez les épices vers la fin (si au début, ils vont brûler, c'est moins bien)
  • versez le mélange sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, en couche d'environ 1cm (plaque à gâteau ou à four recommandée); lissez soigneusement*
  • oubliez environ 48h à température ambiante dans un endroit sec et aéré; retournez sur du papier sulfurisé et rebelote, oubliez environ 48h; coupez en cubes et laissez sécher encore un peu
  • quand les cubes ont atteint la consistance idéale (pour moi: sec dehors, mou dedans), stockez en couches séparées par du papier sulfurisé dans des boîtes à biscuits.

 

Remarque: vous pouvez vous simplifier la vie et zapper les deux dernières étapes en versant votre mélange chaud dans un moule à terrine: une fois qu'il aura bien pris, coupez simplement des tranches fines - miam miam!

ça sèche!

ça sèche!

La pâte de coing peut se manger avec du yogourt nature et des amandes effilées grillées (=rôties à sec à la poêle); sans rien avec une tasse de thé; sans rien avec rien, juste pour le plaisir de s'enfiler un shot de sucre. Ou alors, être offerte à la ronde. C'est vous qui voyez.

Dans une boîte bien hermétique et à l'abri de la lumière, elle se conserve facilement une année sans altération du goût ni de l'aspect.

 

 

Difficulté: **

Temps nécessaire: ** (2h pour la cuisson, de 5 à 7 jours pour le séchage)

Energie grise: *

Déchets: * (coeurs de fruit et pépins: compostables; emballage du sucre: recyclable si en papier/carton et non souillé)

Durée de vie: ***

Rédigé par mlle-cassis

Publié dans #recette, #difficulte moyenne, #automne

Commenter cet article

Ladypops 10/10/2013 16:51

Coucou,

Dis ? Comment tu les prépares les coings avant de les mettre dans ta marmite ? J'ai le souvenir d'un pelage laborieux, la dernière fois que j'ai voulu faire de la gelée :S

Ladypops 11/10/2013 11:45

:D Merci !

mlle-cassis 11/10/2013 09:43

:)

mlle-cassis 11/10/2013 09:43

(enfin presque: les détails sont ici -> http://tripamor.blogspot.ch/2013/10/operation-pate-de-coing.html)

mlle-cassis 11/10/2013 09:42

Absolument RIEN!